Logo

Entre médecins

doctors

Premier pas


Nous commençons toujours par une consultation médicale, où nous examinons tous les tests déjà effectués et tous les traitements antérieurs. Avant la visite, le patient doit avoir rempli un dossier médical électronique, disponible sur notre site Web. Nous effectuons des échographies gynécologiques. Si nous considérons que des examens supplémentaires sont nécessaires, nous les effectuerons autant que possible pendant la consultation. Les types de traitements et les options sont examinés.

 

Nous élaborons toujours un plan d’action entièrement personnalisé, selon votre situation et en fonction des éventuels tests déjà réalisés et des résultats de ceux que nous effectuons. Il est très important pour nous que la patiente soit au centre de l'attention et qu'elle soit guidée de manière irréprochable. 




Les donneurs de spermatozoïdes


La façon dont sont définis les différents types de donneurs varie d'une banque de sperme à une autre, mais ici, à la clinique, nous appliquons les désignations suivantes :

  • Donneur identifié - Inclut le donneur dont l’identité est connue et contactable, selon la banque de spermatozoïdes. 

  • Donneur non identifié - Inclut les donneurs anonymes et non contactables, selon la banque de spermatozoïdes

  • Donneur connu - Un donneur de sperme "connu" est un donneur identifié par la femme ou le couple. Cette personne accepte de transmettre du sperme à la patiente, alors même qu’ils ne sont pas mariés ou en couple. 

La loi exige une analyse spécifique sur la santé du donneur « connu », qui vise à assurer le dépistage des maladies infectieuses ainsi que des maladies héréditaires.

 

Le traitement ne peut pas avoir lieu avec du sperme frais, la loi exige en effet que le sperme soit congelé, afin qu’il réponde aux indicateurs d'infection, y compris le test NAT.

 



Traitement de fécondation in vitro


Le traitement par éprouvette est utilisé comme traitement principal si, après l’étude de la situation, les chances de grossesse naturelle ou par insémination sont faibles. Ceci peut être dû à l'âge, à la fermeture des trompes de Fallope ou à la qualité des spermatozoïdes fortement amoindrie.

 

Le traitement par éprouvette est également utilisé si le processus n’a pas  abouti après 3 à 6 traitements d'insémination (selon la cause de l'infertilité).

 

La stimulation peut se faire selon un protocole court (stimulation par la FSH à partir du troisième jour du cycle menstruel) ou un protocole long (dérégulation avec un agoniste de la GnRH à partir du jour 21 du cycle pendant 2 semaines, puis stimulation par FSH).

 

La FIV (sans microinsémination) est utilisée lorsque la qualité de l'échantillon de sperme est suffisante pour fertiliser les ovules.


ICSI (microinsémination) est utilisée lorsque la qualité des spermatozoïdes est amoindrie, quand les tests ont démontré que le sperme n’est pas en capacité de féconder directement les ovules. Cette méthode est également utilisée pour le don d'ovules.

 

Le don d'ovules est utilisé lorsque les propres ovules de la patiente ne sont pas adaptés à une grossesse (plusieurs traitements de FIV échoués), pour des raisons médicales ou si la femme est porteuse d'une maladie héréditaire.

 

Le double don utilise à la fois des dons d’ovules et de sperme et peut être utilisé par les couples comme par les femmes célibataires. Une raison médicale doit justifier l’utilisation du sperme d’un donneur connu. Il ne peut donc pas être utilisé pour les lesbiennes qui veulent porter l’enfant l’une de l’autre.




Le prélèvement d'ovule

 

Le prélèvement d'ovules est effectué en ambulatoire sous anesthésie locale. Le prélèvement d’ovule à proprement parlé dure généralement prend entre 10 et 15 minutes et il est pratiquement indolore, grâce à l’injection d'un anesthésiant à action rapide, (semblable à la morphine) pendant l'intervention.

 

 

 

En laboratoire

 

IUI : L'échantillon de sperme est livré le matin, puis purifié par centrifugation en gradient et enfin préparé pour insémination. Le sperme est ensuite transmis dans l'utérus par un petit cathéter.

 

FIV : 100 000 à 150 000 spermatozoïdes sont ajoutés à chaque ovule non fécondé, puis conservés dans un incubateur dont la température, le CO2, l’O2 et l’humidité sont soigneusement régulés.

 

ICSI : Un seul spermatozoïde est injecté dans chaque ovule non fécondé. Les œufs fécondés sont ensuite conservés dans un incubateur.

 

 


Transfert/prélèvement des ovules

 

Le transfert a généralement lieu le jour 5 (blastocyste) après le prélèvement des ovules. En règle générale, le transfert d’un blastocyste est vivement recommandé pour la réussite de l’opération.   




Les chances de grossesse

 

IUI : Les chances de grossesse par insémination est d'environ 18 à 20% lorsque la femme a moins de 40 ans. Si la femme a plus de 40 ans, les chances de grossesse par insémination est d'environ 10 à 14 %. 

                       

IVF/ICSI : Les chances de grossesse par FIV dépendent de l'âge de la patiente, du nombre d'ovules transférés et du stade de croissance de l'embryon avant le transfert. Vous trouverez ici nos résultats pour IUI et IVF/ICSI. 

 





Quels tests nous recommandons

 

Pour les femmes :

  • TSH, TPO et AMH

  • Analyse des virus : VIH 1+2, anti-HBc, HbSag, anti-VHC (issu d'un laboratoire isocertifié ; certification ISO 15189 ou 17025)

  • Test des cellules endocervicales (frottis gynécologique) 

  • Diagnostique d’infection à chlamydia (pas de test à domicile)

  • Immunité contre la rubéole

  • Échographie de l'utérus et des ovaires avec AFC (comptage du nombre de follicules antraux).

Si vous avez subi un traitement de fertilité dans le passé, nous aimerions obtenir une copie de vos anciens dossiers.

 

Si vous avez un partenaire masculin, nous vous recommandons une analyse du sperme avant la consultation. Cela peut se faire en clinique. En outre, vous devez fournir également un test de dépistage des virus suivants : VIH 1+2, anti-HBc, HbSag, anti-VHC (provenant d'un laboratoire certifié ISO 15189 ou 17025). Les tests sanguins peuvent être effectués à la clinique ou par l'intermédiaire de votre propre médecin.

 



SARM (Staphylococcus doré résistant à la méthicilline)

 

Si vous avez déjà obtenu un test positif du SARM et que vous avez déjà été traité, vous devez présenter au moins 3 résultats négatifs du SARM, une fois le traitement terminé.  La dernière inoculation doit avoir lieu au moins 6 mois après la fin du traitement.

 

Si vous avez été en contact avec une personne atteinte du SARM ou si vous avez reçu un traitement dans un hôpital ou une clinique en dehors des pays nordiques au cours des six derniers mois, le risque d'infection et la possibilité de traitement seront évalués par les médecins de la clinique.

 

Avant l'entretien, nous vous demanderons de remplir un dossier médical électronique via notre site Web.


Nos clients danois peuvent passer les tests à la clinique. Pour les clients étrangers, les tests doivent être effectués avant le traitement. 

Pre-footer

Vous voulez commencer votre parcours de fertilité ? Nous sommes là pour vous !

Prenez un rendez-vous en ligne et nous vous guiderons tout au long de la procédure.